La table des saisons, un petit espace pour célébrer la beauté et la pleine conscience

Par Zoé L. Sirois

Alors que février sonne l’espoir de voir revenir le printemps d’ici quelques mois, nous rangeons doucement les signes de Noël qui restaient. Pour combler l’espace sur la cheminée qui se libère, me voilà à manipuler nos trésors qui y trouveront de nouveau leur place. Ces trésors, cocottes, roches, coquillages, petites branches, chandelles en cire d’abeille, me font toujours sourire et j’ai eu envie de vous partager cette idée.

Une table des saisons ça n’a même pas besoin d’être une table. Comme nous avons des tout-petits qui partagent notre espace, pour nous c’est plutôt le haut de la cheminée qui a cette vocation. Chez vous, ce pourrait être une tablette de la bibliothèque, le centre de la table, peu importe l’endroit.

Deux idées se chevauchent pour cet espace, mais le thème central reste de célébrer la nature dans sa beauté et son abondance.

La première idée, donc, c’est d’y mettre notre collection de petits trésors: tout ce que les enfants amassent lors des promenades, dans la cour, les fruits de la nature. Au fil du temps, la collection s’épure pour garder une certaine variété: quelques roches significatives, une fleur séchée particulièrement aimée, les graines de nos tournesols, un petit bouquet cueilli le jour même. Les items qui viennent avec une histoire, un souvenir, pourront nous rappeler les possibilités de la saison qui vient. Une table des saisons réussie nourrira les conversations, mais aussi notre coeur. Lorsque je la regarde, j’essaie de prendre le temps de me laisser émerveiller par ce qu’elle contient et c’est ce que je veux transmettre à mes enfants. Je manipule ce qui s’y trouve avec soins, j’y fais attention. Pour les plus jeunes, c’est une belle occasion de stimuler le langage en décrivant ce qui s’y trouve de façons variées: couleurs, formes, poids, grandeur, d’où ils viennent.

Pour l’hiver, comme les choix sont plus limités, nous aimons bien y mettre des petites maisons traditionnelles du type village de Noël, en bois avec des sapinages, des cocottes.

La deuxième idée c’est d’y faire un rappel de la nature, en portant attention à ce que ce soit cohérent avec la saison en cours. Je pourrais y placer des figurines d’animaux correspondants aux animaux que nous voyons normalement en cette saison dans notre quartier, une image ou une carte postale donc l’illustration représente la “vibe” de cette saison pour moi. Bien sûr, il est possible d’acheter (mention spéciale aux figurines disponibles sur les jouets ciboulots, je me permets de vous partager mon code rabais: 10% de rabais avec Zoe10), mais nous pouvons tout à fait créer pour notre table des saisons. Par exemple: des figurines d’argiles ou en pâte de sel compléteront bien une table des saisons, des petites créations en laine, en feutrine, ou crées en récupérant des éléments de la nature.

Dans certains cas, plutôt que de miser sur ce qui est autour de nous (c’est particulièrement pertinent pour les gens habitant plus loin de la nature sauvage, entre autres), nous pouvons partir d’un livre pour nous inspirer. Par exemple: Si nous sommes actuellement en train de lire à voix haute Hotel Heartwood (une excellente série de livres sur les saisons, qui se prête bien comme première lecture partagée à voix haute), nous pourrions mettre sur notre table les personnages rencontrés pendant la saison représentée.

Une autre idée intéressante pour compléter notre table des saisons est de respecter les couleurs associées avec la saison en cours: des teints froids pour l’hiver, du vert et les couleurs naturelles des items pour l’été, des oranges, jaunes, rouges pour l’automne..

Finalement, certains d’entre vous pourraient être freinés par la perfection vue sur les réseaux sociaux. C’est vrai, il existe des tables des saisons grandioses, dans lesquelles reposent des créations artistiques absolument merveilleuses. Cependant, j’aime me rappeler que la nature est suffisante, elle porte suffisamment de beauté en elle-même pour suffire. Ce qui est encore plus beau, c’est la relation que nous avons avec elle. L’enthousiasme des enfants qui trouvent un coquillage ou qui ont envie de modeler un lièvre en rêvant de croiser celui dont ils ont souvent vu les traces, c’est là l’esprit de la beauté de la table des saisons.

Bref, commencez petit, dégagez un coin quelque part dans la maison et lorsque votre enfant vous posera une roche, posez-le dessus, pour le mettre de l’avant, comme on le ferait d’une grande œuvre au musée.

Parce qu’après tout, la nature c’est quelque chose dont on doit prendre soin.

Voici le message que j’espère que mes enfants retiendront.

Zoé

    Laisser un commentaire

    Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *