La permanence du matériel : qu’est-ce que ça mange en hiver ?

Par Marie-Eve Beaudry

On entend souvent parler de rotation de matériel. Les parents et les éducatrices rotationnent souvent les jouets pour ne pas en avoir trop à la fois ou pour que l’attrait de la nouveauté suscite l’intérêt de l’enfant.

Selon moi, la rotation de matériel est un piège. Un piège qui emprisonne l’adulte et l’enfant dans une constante recherche de nouveauté, de stimulation extérieure. De facilité.

Je considère qu’il faut éviter de stimuler le concept de nouveauté comme seul attrait intéressant. Une permanence du matériel de base permet à l’enfant de passer par-dessus la phase initiale d’exploration pour utiliser le matériel de façon créative et complexe. La rotation complète du matériel offre une fausse impression de renouveau dans les activités tout en empêchant les enfants d’évoluer dans leurs jeux. Imaginez-vous la scène suivante : chaque semaine, vous avez un frigo rempli d’aliments nouveaux et inconnus. Allez-vous cuisiner tout de suite avec ? Non. Vous allez les regarder, les sentir, les goûter. Vous ne pouvez pas les combiner sans savoir s’ils sont compatibles, vous devez les découvrir avant.

Maintenant imaginez le même frigo, mais cette fois-ci vous avez chaque semaine la même chose : de la farine, des œufs, du beurre, du lait, du sucre, de la levure, des flocons d’avoine, du cacao, et les fruits sont différents. Vous allez les observer, les sentir et les goûter la première semaine, mais après quelques semaines à les combiner vous allez pouvoir faire des tartes, des galettes, des biscuits, du pain, etc. Vous allez pouvoir dépasser le stade d’exploration pour vous investir dans des projets créatifs. La petite différence dans les fruits apportera une touche de renouveau. C’est pareil pour les enfants et le matériel permanent.

Si les enfants ont toujours du nouveau matériel dans un souci de rotation, ils paraîtront occupés au début, l’éducatrice ou le parent sera content. Ça ne fera pas trop de désordre, les enfants seront occupés à explorer avec leurs sens. C’est un écran de fumée, une fausse impression d’occupation. Ça garde les enfants dans les jeux occupationnels plutôt que de servir de tremplin pour des jeux créatifs et autonomes de qualité.

Mais s’ils ont chaque jour le même matériel, la magie commence. Ils pourront combiner le matériel, élaborer des scénarios évolutifs, complexifier leurs projets. Ils sauront qu’ils pourront planifier des jeux à longs termes, les poursuivre le lendemain. Comme l’exemple de la cuisine, oui ça va faire plus de vaisselle de cuisiner. Alors oui, ça risque de faire plus de désordre d’avoir du matériel polyvalent inspirant des jeux plus complexes que de l’exploration simple. Mais ça le vaut tellement !

Il est évidemment possible d’offrir des nouveautés, comme l’exemple des fruits, pour permettre aux enfants de complexifier leurs jeux et les amener à s’aventurer sur des terrains inconnus, mais ces nouveautés devraient venir s’ajouter au matériel de base permanent, pour les enrichir et non pas pour les remplacer. Ils ne devraient pas être en surnombre non plus.

Donc non aux salles de jeux qui changent entièrement chaque jour ou même chaque semaine ou mois pour suivre chaque thématique ou pour prendre l’avenue de la facilité.

Il est donc préférable d’investir dans du matériel de base oui souvent un peu plus dispendieux dans l’immédiat, mais qui ne nécessite pas une tonne d’ajout sur le long terme. Si j’avais par exemple à choisir uniquement 5 items dans la boutique des Jouets Ciboulot pour mettre en place une salle de jeux axées sur la permanence du matériel, à la maison ou en service éducatif, je sélectionnerais ceux-ci (j’ai choisi uniquement du matériel sécuritaire pour les plus petits aussi, comme si la famille investissait tôt dans la salle de jeux, tsé au premier anniversaire que tout le monde veut contribuer mais que bébé n’a pas nécessairement besoin d’une tonne de chose ?):

1- Un assortiment de blocs de bois, combinant colorés et naturels

Blocs de construction – 100 morceaux pastel – Goki | Les jouets Ciboulot

2- Des petites figurines sans définition, qui peuvent donc devenir
n’importe quel personnage

18 Copains en bois (brots) – Grapat | Les jouets Ciboulot

3- Des bols gigognes empilables qui peuvent avoir 40 000 utilités

5 Bols empilables en bois naturel – Grimm’s | Les jouets Ciboulot

4-Une petite maisonnette simple laissant place à l’imagination

Maisonnette 2 étages – Goki | Les jouets Ciboulot

5- Ce multijeux qui est une bonne introduction aux jeux de société,
format trotinneurs !

Multi-jeux des tout-petits – Michelle Carlslund – Vilac | Les jouets Ciboulot

    Laisser un commentaire

    Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *