Imaginer le jeu

Par Vanessa Côté de La CaraVan du préscolaire

Je m’appelle Vanessa, je suis enseignante au préscolaire depuis 20 ans et toujours aussi passionnée par ce niveau qui allie liberté et plaisir! L’arrivée du nouveau programme l’an dernier m’a fait réfléchir sur mes pratiques et m’a demandé quelques ajustements pour placer le jeu libre au cœur de mon enseignement. Fervente adepte de nouvelles pratiques, j’ai décidé de me lancer dans la grande aventure du matériel polyvalent…matériel que je regardais passer sur les réseaux sociaux depuis quelques années. Ce fut une superbe découverte et je peux affirmer que je ne m’en passerai plus! Bien sûr, ma liste de souhaits de matériel à acquérir est encore bien longue, mais je me dis que j’agrandirai ma collection au fil des prochaines années. Depuis deux ans, j’observe à quel point ce matériel développe l’imagination chez mes élèves comme je ne l’avais jamais observé. Je suis ébahie par ce qu’ils arrivent à créer tous les jours.

Imaginer, c’est concevoir, envisager, penser la réalité de quelque chose d’extérieur à soi-même. Quand on laisse libre cours à son imagination, les possibilités deviennent infinies! Rêver de mondes merveilleux, inventer des créatures magiques, construire d’époustouflantes habitations, c’est ça le «jeu«! Imaginer un monde et le rendre tangible en le créant, c’est ce que le matériel polyvalent permet d’offrir aux enfants.

I pour inventer

Inventer, c’est réaliser quelque chose de nouveau et le créer de toutes pièces. Quand un élève arrive à inventer quelque chose, c’est qu’au départ il a eu une idée. Et rien que ça, «avoir une idée», c’est génial! Son idée a fait du chemin et il a eu envie de tout mettre en œuvre pour la réaliser. Pour ce faire, il s’est peut-être inspiré de ce qu’il connaissait, de ce qu’il avait déjà vu ou il a eu envie d’essayer quelque chose de nouveau. Il a réfléchi à ses besoins, à la façon dont il allait réaliser son idée et il s’est sûrement réajusté en cours de route. Quand on invente quelque chose, on s’investit. Les créations des élèves nous donnent accès à leurs pensées et c’est tout à fait incroyable!

M pour manipuler

Manipuler c’est tenir, manier, palper, tâter, toucher des objets avec les mains pour en faire une utilisation quelconque.

Le matériel polyvalent offre la possibilité aux élèves de toucher des objets de formes, de poids et de couleurs variés. Les élèves s’amusent souvent à les trier et les organiser à leur façon. Lors de constructions, ils doivent trouver des solutions pour arriver à maintenir leur création en équilibre.

Les pièces de jeu n’ont pas de fonction spécifique, ce qui laisse place à l’imagination pour leur donner une utilité qui répondra aux besoins du jeu de l’enfant.

A pour apprendre

Apprendre c’est acquérir par l’étude, par la pratique et par l’expérience une connaissance, un savoir-faire, quelque chose d’utile.

La devise du préscolaire étant d’apprendre par le jeu, il est facile d’utiliser le matériel polyvalent pour proposer des activités d’apprentissage telles que la création de mandalas, la réalisation de suites logiques, d’activités de dénombrement, de classement, etc.

Grâce au jeu, l’enfant apprend à découvrir ses possibilités, mais aussi ses limites.

G pour grandir

Grandir, c’est devenir plus grand, gagner en maturité et aussi voir ses dimensions augmenter.

Un matériel qui évolue dans l’année quant à ses utilisations et ses fonctionnalités, un matériel qui s’ajuste au développement de l’enfant. L’enfant aura recours au matériel polyvalent dans ses jeux, à sa manière. À travers le jeu, l’enfant va apprendre à mieux se connaître. Il va découvrir ce qu’il aime, ses forces et ses défis.

I pour inviter

Inviter c’est inciter quelqu’un à participer à quelque chose.

Les invitations au jeu sont une belle façon de faire découvrir le matériel polyvalent aux élèves. On peut disposer du matériel avec une intention spécifique ou simplement placer le matériel pour donner des idées d’utilisation aux élèves. J’aime beaucoup placer du matériel à leur disposition sur ma table d’invitation, où le décor évoluera au fil de leurs inspirations.

N pour narrer

Narrer c’est raconter une histoire!

J’aime laisser à la disposition de mes élèves des éléments faisant référence à une histoire racontée en classe (figurines, éléments de la nature, décor, etc.) pour leur permettre de la raconter à leur tour, à leur manière. Cette proposition permet de faire appel à la mémoire, de revoir la structure du récit, de réinvestir le vocabulaire, d’inventer des variantes, de s’exprimer à l’oral…

E pour expérimenter

Expérimenter, c’est essayer et tester les qualités de quelque chose, c’est vérifier les propriétés d’un objet, c’est connaître quelque chose par l’expérience.

À travers de ses expérimentations, l’enfant trouve de nouvelles façons d’utiliser le matériel polyvalent afin que celui-ci soit au service de son jeu.  Par exemple, concevoir une structure à partir de pièces magnétiques demandera à l’élève des ajustements pour réussir à faire tenir sa structure sans que celle-ci ne s’effondre,  ou encore réaliser une construction à partir de pièces en bois comme l’arc-en-ciel demandera des réflexions au niveau de l’équilibre ou des grandeurs.

R pour ranger

Ranger, c’est placer ou encore disposer des choses pour mettre de l’ordre.

Pour varier les propositions de jeu, j’ai commencé à utiliser une étagère pour y ranger le matériel polyvalent en lien avec la thématique exploitée en classe, permettant ainsi d’offrir de la nouveauté et de la diversité dans les jeux tous les mois. Le matériel polyvalent en lien avec la thématique vient soutenir le jeu des enfants.

Bien entendu, à la fin d’une période de jeux, les élèves doivent ranger le matériel en le classant. Au début du thème, je prends le temps de présenter le contenu de l’étagère. Pour l’instant, je laisse les élèves ranger le matériel selon leurs critères et cela se passe bien. D’ailleurs, certains élèves s’amusent parfois durant les jeux libres à organiser l’étagère à leur façon, travaillant, sans le savoir, le classement!

Offrir du matériel polyvalent en classe, c’est offrir aux élèves la possibilité de jouer différemment en développant leur créativité. Il y a plusieurs possibilités pour offrir du matériel polyvalent sans que cela ne soit trop dispendieux. Il s’agit simplement de mettre à la disposition des élèves des matériaux sans fonction spécifique pour laisser libre cours à l’imagination (ex: rouleaux de papier de toilette, boîtes, bâtons, boutons, petits objets, etc.).

En espérant que cela vous inspirera et vous donnera le goût d’essayer autrement pour revisiter votre vision du jeu, celui aux possibilités infinies!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *