Des ti bonshommes qui sont plus que juste des ti bonshommes

Par Marie-Eve Beaudry

Quand vient le temps d’acheter des figurines pour enrichir notre matériel de base, à la maison ou en milieu éducatif, on se retrouve souvent devant un grand dilemme : on en prend des réalistes ou des
neutres ? Celles fixes ou celles avec des bras et des jambes qui bougent ? Celles de bois ou celles du dernier film vu au cinéma ?

Chacun fait ses choix selon sa réalité et ses objectifs. Dans mon milieu, les figurines en bois côtoient celles réalistes. Et un ou deux Mickey Mouse ont percé le mur du ‘’pas de figurines reliées au marketing chez-moi non merci’’. Parce que dans l’éducation à la petite enfance comme dans tout, ça ne sert à rien d’aller aux extrêmes et de condamner à tout prix une sorte de jouet en le diabolisant. C’est donc un joyeux méli-mélo, dans lequel mes figurines neutres de bois dominent, mais où les autres existent aussi.

Toutefois, j’ai plusieurs arguments en faveur des figurines neutres et immobiles en petite enfance. En fait, plus ils sont jeunes et moins ça devraient bouger, selon moi (pas les enfants là, les bras et les jambes des figurines !).

Pourquoi intégrer des figurines sans caractéristiques définies ?

Laissez-moi vous raconter une histoire. Il était une fois une petite fille qui avait une salle de jeux bien remplie et qui, pourtant, avait comme jouets préférés une grande quantité de bobines de fils de différentes tailles et couleurs, dans leur petite armoire de rangement, et qui les utilisaient pour jouer aux figurines. Je me souviens encore à quel point je les aimais. Je pairais les couleurs de fils pour faire des familles. Certaines devenaient des parents, des enfants ou des bébés tout dépendant de la quantité de fil restante. Je les transformais au gré de mes scénarios. Les figurines de bois ont les mêmes avantages. Elles peuvent devenir ce que l’enfant choisit, sans qu’il soit limité parce que sa figurine est un pompier ou un bébé.

J’aime les figurines réalistes quand il s’agit d’animaux, pour élargir le vocabulaire des enfants et manipuler les caractéristiques physiques de chacun pour se les approprier et ainsi mieux les intégrer de façon significative, avec plus d’un sens.

Mais je préfère de loin les figurines ‘’humaines’’ plus neutres et créatives, pour élargir la possibilité de scénarios et de mises en scène.

Pourquoi intégrer des figurines sans visage expressif ?

Un peu pour les mêmes raisons. Pour ne pas imposer à l’enfant des émotions préétablies. Les personnages de ses scénarios ne sont pas toujours heureux et souriants. Les figurines neutres lui permettent davantage de pouvoir leur faire vivre des émotions variées et représentatives.

Pourquoi intégrer des figurines sans bras et jambes mobiles ?

Si on cherche à stimuler la motricité fine des plus grands, alors oui, les figurines avec parties mobiles peuvent être intéressantes. Mais si ce qu’on cherche à stimuler est davantage l’aspect relationnel, créatif et langagier, par les scénarios remplis de dialogues, alors les figurines fixes, qui ne bougent pas, permettent habituellement à l’enfant de s’impliquer davantage dans le scénario et les dialogues plutôt que de passer 10 minutes à essayer de plier les genoux de la maman dans le bon angle pour qu’elle tienne sur sa chaise. Les figurines mobiles vers – 6 ans ? Oui. Avant ? Ce n’est pas nécessairement ce qui est le plus adapté (tsé, à la base, les Barbie mobiles étaient destinées aux 9-12 ans, pas aux 2-3). Pour des petits, limiter les possibilités peut parfois (souvent) augmenter la créativité, même si ça paraît contre-intuitif dans notre tête d’adulte. Une figurine qui ne fait rien peut donc lui permettre de complexifier ses jeux plus facilement, sans être empêtré dans des possibilités moins utiles.

Pourquoi intégrer des figurines sans lien avec le marketing ?

Parce que c’est tellllement plus durable, premièrement. Le dernier film à la mode dont les enfants parlent sans arrêt du matin au soir sera sûrement bientôt remplacé par le nouveau film à la mode que les enfants vont se faire un plaisir de te raconter dans les moindre détails, que tu le veuilles ou non. Mais la figurine de bois, elle, sera encore d’actualité dans 6 mois ou 6 ans. Ou 60 hein, on ne sait pas. Personnellement, j’ai encore dans ma salle de jeux les blocs de bois reçus en cadeau quand j’étais enfant. Le prix des figurines de bois en faisant un investissement à long terme dans les jeux créatifs, vaut mieux qu’elles servent plus que 3 semaines.

Est-ce que ça veut dire d’interdire l’entrée de votre maison aux superhéros et princesses de ce monde ? Pas nécessairement, la modération est votre amie dans tout, l’excès l’est rarement. Voyez-les
comme des bonbons.

Mais est-ce que d’un point de vue éducatif je priorise les figurines de
personnages neutres ? Absolument.

Et en plus, d’un point de vue d’adulte, ce sont des bonbons pour les yeux. Je prendrais 12 petits bonshommes de bois qui traînent sur le plancher plutôt qu’un personnage de la Pat Patrouille (truc pour mieux tolérer le désordre normal d’un enfant : mettre à sa disposition du matériel que vous trouvez somme toute joli quand il traîne au milieu de la pièce, parce qu’il va traîner au milieu de la pièce de toute façon).

    Laisser un commentaire

    Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *