Ce qu’un enfant de 4 ans doit absolument apprendre

Par Zoé L. Sirois

La plupart du temps, les parents vont baser leur choix de milieu de garde sur ce qu’il peut apporter à leur enfant. Ils vont tenter d’évaluer, si ce que l’éducatrice-teur propose permettra au petit coco d’arriver où ils souhaitent le voir arriver. Pour les mamans à la maison, ce sont leurs routines et les activités proposées qui vont s’inspirer de ce qui leur semble le mieux pour leur enfant (et pour eux.)

Un problème, présentement, c’est qu’il y a une grande confusion autour de ce qui est important pour les enfants. Nous sommes en transition, d’une ère vers une autre. Il en ressort souvent que le programme éducatif est incompris, que les adeptes du jeu libre ont parfois du mal à faire briller tout ce qu’il implique vraiment.

J’ai donc eu envie de vous donner des pistes.
Ce qu’un enfant de 4 ans doit absolument apprendre.

Ce n’est pas l’alphabet, l’association des chiffres sur une feuille de papier ou les couleurs en anglais, ce n’est même pas le nom de tous les types d’animaux polaires, ni non plus le nom des planètes* (*sauf si ça l’intéresse particulièrement).

Ce qu’il est vraiment important que l’enfant en milieu éducatif (ou à la maison) sache c’est…

  • qu’il peut prendre des risques et faire des choses difficiles.
  • qu’il existe plusieurs solutions à un problème (flexibilité cognitive), plusieurs façons d’arriver au résultat escompté.
  • qu’il est aimé, vu et que son opinion est importante et qu’elle intéresse ceux autour de lui
  • qu’il a des outils en lui et dans son environnement pour se faire entendre, exprimer ses émotions, demander de l’aide.
  • que le monde autour de lui est fascinant et qu’il existe plusieurs moyens de trouver réponses à ses questions.
  • que les livres recèlent d’histoires merveilleuses, d’informations, de musicalité caché dans les mots avec lesquels l’on peut jouer.
    -que le matériel sert à atteindre un objectif, qu’on peut le tourner, le soulever, grimper dessus, le coller, le glisser, le découper, que ses doigts sont capables de faire bien des choses.
  • qu’il existe un vocabulaire précis pour parler des différences entre deux objets, d’une quantité grande ou petite, pour décrire ce qui est autour de lui.
    Etc.

Je pourrais continuer longtemps parce qu’il y a tant de petites choses très importantes à expérimenter pour comprendre le monde autour de nous… et surtout nos possibilités sur comment on peut avoir une influence sur ce monde.

Et tout ça, ces petits trésors d’apprentissages-là, ils se cachent dans le jeu libre encadré par un adulte passionnée et intéressée.

Quand il fait une tour très haute et qu’il découvre comment bien l’équilibrer à force d’essais et d’erreurs.

Quand il communique de la bonne façon ses idées à ses amis et que son idée permet que le jeu fonctionne.

Quand il a envie d’avoir un masque pour être un astronaute ou un animal hyper rare… et qu’il court chercher du papier et s’en fabrique un.

Ce qu’un enfant de 4 ans doit absolument avoir dans sa journée: c’est du temps pour jouer.

Zoé

Ps 1: *Évidemment, dans un milieu enrichissant, avec du matériel polyvalent (idéalement) et un adulte intéressé.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *