Pourquoi je ne ferai plus de thématiques “éducatives” dans mon milieu de garde.

Par Zoé L. Sirois

Encore une fois, je vous prête mes mots pour expliquer un changement dans vos propositions aux parents utilisateurs (mais ça pourrait aussi fonctionner pour votre entourage).

Ma nouvelle démarche pourrait vous étonner, chers parents, puisque lors de la visite de mon milieu, j’étais fière de proposer des activités axés autour d’une thématique chaque mois. Un mois sur le corps humain, un autre sur l’espace, les camions, les animaux polaires et avec chaque thème, des bricolages coordonnés en six exemplaires.

J’en avais beaucoup à proposer et c’est encore le cas.

Cependant, en tant que professionnelle de la petite enfance, je me dois de tenir compte de l’évolution des pratiques afin de soutenir le développement des enfants le mieux possible. Et voilà, que dernièrement, j’ai tranquillement été amené à découvrir qu’il était maintenant possible de faire encore mieux, en mettant de côté les thématiques éducatives.

C’est d’ailleurs pourquoi j’ai mis éducative en italique, parce que voyez-vous, les connaissances sur le développement de l’enfant ont évolué et du même coup, la signification du mot “éducatif” en contexte de services de gardes. Ce n’est pas que tout ce que je faisais auparavant était mal, c’est simplement qu’en sachant maintenant qu’il y a mieux, j’ai le goût d’offrir des services encore meilleurs.

Aussi, j’en profite pour éclaircir un point qui cause souvent confusion: une thématique éducative n’est PAS un programme éducatif. Un programme éducatif ce n’est pas une programmation mais plutôt une intention, une vision, un ensemble de valeurs, une réflexion sur les façons de répondre aux enfants afin de soutenir ces valeurs au quotidien. Il est possible qu’une thématique, une planification soit créer en harmonie avec le programme éducatif d’un milieu, mais la thématique ne fait pas le programme en soit. (De plus, sachez que le programme éducatif Accueillir la petite enfance met de l’avant le jeu libre.)

Le plus gros problème de la thématique c’est qu’elle prend du temps (autant aux enfants qu’à moi) qui pourrait être mieux utilisé. Quand votre enfant écoute les consignes pour coller aux bons endroits les morceaux que j’ai pré-découpés, il n’a pas l’opportunité de faire des essais d’erreurs sur l’influence qu’aurait sur son projet d’art le fait de placer les yeux en haut, en bas, au centre… Ni de se rappeler dans sa tête à quoi ça ressemble donc un cochon pour utiliser ses connaissances antérieures pour créer son dessin.. Il ne se fit qu’à moi et se contente de suivre des consignes. Même chose quand il arrive la tête remplis d’idées de comment construire une tour… et que je l’asseois pour lui faire vivre une activité sur les planètes plutôt que d’encourager ses initiatives et son intérêt réel.

Vous allez me dire: il est important que les enfants apprennent à suivre des consignes. Oh oui, je suis d’accord, mais lorsque j’ai porté mon attention vers le concept d’interventions éducatives, j’ai bien vite réalisé qu’il y a déjà pleins d’opportunités plus adaptées dans le quotidien pour cet objectif.

Une intervention éducative c’est une action posée en toute conscience pour soutenir le développement. C’est par exemple prévoir suffisamment de temps, offrir un support visuel et un soutien pour que l’enfant participe à l’habillage avant une sortie à l’extérieur. Lorsqu’on prend le temps d’y penser, s’habiller est une activité dirigée déjà présente dans le quotidien!

Finalement, sachez que favoriser le jeu libre ne m’empêchera pas d’offrir des jeux avec des consignes ou d’enrichir le milieu en partant de leurs intérêts… et des miens aussi pour offrir un milieu cohérent.

J’ai confiance que cette nouvelle vision apportera beaucoup aux enfants et j’ai déjà hâte de voir où tout ce temps supplémentaire de jeu les apportera!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *