Les jeux risqués

Par Anne-Marie Casault

La Société canadienne de pédiatrie (SCP) s’est dernièrement prononcée en faveur du jeu libre et risqué (janvier 2024). Elle souhaite revaloriser et même recommander les jeux risqués dans le quotidien de nos enfants.

Je pense qu’il est bon pour commencer de faire la différence entre 2 termes qu’on confond parfois, soit le «risque» et le «danger». Voici les deux définitions données par la Société canadienne de pédiatrie:

«Un danger se pose dans des situations où le risque de blessure dépasse la capacité de l’enfant à le percevoir comme tel ou à le gérer. Par exemple, un toboggan mal ancré peut basculer sous le poids d’un enfant ou une branche d’arbre pourrie peut casser.»

«Un risque est observé dans des situations où l’enfant peut reconnaître et évaluer la difficulté et opter pour un plan d’action selon ses préférences personnelles et la perception de ses propres habiletés. Par exemple, jusqu’à quelle hauteur il grimpera dans une structure ou à quelle vitesse il dévalera une pente.»

Ainsi, l’adulte a tout de même le dernier mot lorsque les situations comportent des dangers que l’enfant ne saurait évaluer en raison de son âge ou de ses connaissances.

Voici des exemples de jeux risqués :

  • Jeu en hauteur : grimper, sauter, être suspendu en hauteur
  • Jeu à grande vitesse : faire du vélo à grande vitesse ou de la luge, glisser, courir
  • Jeu avec des outils : participer à des activités supervisées à l’aide d’une hache, d’une scie, d’un couteau, d’un marteau ou de cordes (ex: construire une cabane ou tailler du bois)
  • Jeu à proximité d’éléments dangereux : jouer près du feu ou de l’eau
  • Jeu turbulent et désorganisé : faire de la lutte, jouer à se bagarrer, faire de l’escrime avec des bâtons
  • Jeu comportant un risque de disparaître de la vue ou de se perdre : explorer les aires de jeu, les quartiers ou les bois sans la supervision d’un adulte ou, chez les jeunes enfants, sous une supervision limitée (ex: se cacher derrière des buissons)
  • Jeu comportant des chocs : percuter quelque chose ou quelqu’un, peut-être à répétition et pour le plaisir (ex: chamaillage, bataille, etc.)
  • Jeu par procuration : éprouver le frisson de regarder d’autres enfants (souvent plus âgés) se livrer à un jeu risqué.

Les bienfaits des jeux risqués

  • Augmentent naturellement le taux d’activité quotidienne, ce qui est plutôt logique, mais amélioreraient l’activité physique tout au long de la vie. Les enfants qui y sont exposés seraient donc plus actifs pour toujours!
  • Les vivre de manière plus régulière contribuerait à moduler le système immunitaire -plus d’exposition à la nature en général (lors d’une étude menée dans une école)
  • Améliorent la capacité de résolution de problème, particulièrement chez les garçons
  • Diminuent le taux d’intimidation
  • Améliorent l’estime de soi et la concentration.

En tant que parent ou éducateur, il est parfois difficile de garder une posture favorable parce que notre propre peur intervient, ce qui est tout à fait normal.

Voici un petit extrait d’un article partagé par la SCP qui peut nous faire réfléchir :

«Lorsque les enfants sont sous la supervision des adultes, on les entend souvent se faire prévenir par des expressions comme «Fais attention!», «Penses-tu que c’est une bonne idée?», «Ralentis !» et «Pas trop haut». Les adultes bienveillants veulent généralement dire «Je t’aime», «Je tiens à toi» ou encore «Je m’inquiète pour toi», mais les enfants qui reçoivent des avertissements répétés finissent par comprendre «Tu ne me fais pas confiance» ou «Tu ne penses pas que j’en suis capable». Ces mises en garde inoffensives, répétées souvent dans le temps, peuvent transmettre de la peur, même si le danger est minime ou inexistant. Par ailleurs, ces paroles n’aident pas l’enfant à gérer son jeu dans une situation risquée, ce qui peut (encore une fois, lorsqu’elles sont répétées dans le temps) nuire à la confiance envers ses propres habiletés et réduire l’attrait du jeu actif.»

Je vous invite donc à réfléchir sur votre posture actuelle et à doucement faire le plus de place possible au jeu libre et aux jeux risqués dans la vie de vos cocos.

Bonne aventure!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *