Les bienfaits du jeu libre et des jeux ouverts

jeu libre

Le jeu libre selon Anne-Marie Casault

Le jeu a parfois mauvaise figure. On le classe rapidement dans la catégorie des superflus, du temps non rentable, des choses non essentielles. Dans une société de performance, le jeu ne semble pas avoir une place importante. On tente rapidement de « former » nos petits à la vie qui les attend. On planifie des loisirs organisés, on les inscrit ici et là pour qu’ils développent toutes les aptitudes nécessaires. Tout cela avec de très bonnes intentions, mais on leur impose parfois un rythme qui ressemble davantage au nôtre. Cependant, ce n’est pas à l’enfant de suivre le rythme de l’adulte, mais bien à l’adulte de s’adapter au rythme de l’enfant.

Le jeu devrait être l’occupation principale des enfants. C’est ce qui devrait toujours prendre le plus de place dans leur journée. Et idéalement, ce jeu devrait être libre!

Le jeu est d’une importance capitale et est au cœur du développement de l’enfant. En fait, les adultes matures que nous sommes devraient en tout temps offrir un contexte de sécurité physique et émotive à l’enfant afin qu’il puisse utiliser son temps pour jouer. Rien de moins!

Le jeu est la réponse de la nature à la croissance. La nature a fourni à ce petit être un moyen par excellence pour découvrir le monde, et ce moyen est le jeu.

Le jeu fait partie de nos vies de la petite enfance jusqu’à la fin de la vie. Du bébé qui joue avec ses pieds jusqu’aux personnes âgées qui jouent aux cartes.

Le jeu est essentiel au fonctionnement humain. Pour se développer sainement, ou afin de rester sain, l’humain a besoin du jeu.

Nous avons également tendance à opposer jeu et apprentissage. Pourtant, nous faisons alors fausse route et permettez-moi, pas rien qu’un peu!

L’enfant doit explorer le monde qui l’entoure et il adore le faire. Il le fera naturellement parce qu’il est programmé pour ça. Observer, détecter, s’interroger, et tenter de comprendre le monde dans lequel il vit. Il doit quotidiennement tenter de donner un sens à ce qu’il vit. Il doit décoder le monde.

Pensez aux tout-petits qui découvrent leur nombril. Ils ne le lâcheront pas tant qu’ils n’auront pas vraiment intégré que ce petit trou fait partie de leur corps, de leur identité. Vous aurez beau leur dire de baisser leur chandail, d’arrêter de se montrer la bedaine, impossible! Ils sont fascinés et émerveillés. Ils découvrent doucement ce qu’ils sont.

Cette découverte du soi, qui doit avoir lieu avant la découverte de l’autre est d’une importance capitale et c’est pourquoi les jeux doivent venir de l’enfant, de ses intérêts, de ses désirs, de ses aspirations parce que c’est à travers le jeu qu’il tente, essaie et découvre tout d’abord qui il est.

En définitive, le jeu libre est essentiel et a de nombreux rôles en partant de la découverte du soi à la découverte du monde et des concepts qui le régissent.

Consultez notre collection de jeux libres et jeux ouverts.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *