Le jeu; instinct et découvertes

Par Anne-Marie Casault

« Plus l’enfant éprouve de plaisir, plus il est motivé, concentré et plus il est ouvert à la vie. Il absorbe le monde environnant, il apprend avec tous ses sens ». Catherine Guéguen, pédiatre et auteure.

L’essentiel est là. Tout comme pour n’importe quel être humain, la découverte et les apprentissages se font mieux lorsqu’ils sont faits dans le plaisir. Et pour l’enfant, qui instinctivement veut tout découvrir, le plaisir passe par la connexion et par le jeu!

Quand l’enfant se sent en sécurité et libre d’être lui-même, accepté tel qu’il est, il peut partir à l’aventure et découvrir le monde dans lequel il vit. Et ici, il n’est pas nécessaire de parler de grand voyage ou de grandes aventures organisés. Pour l’enfant, tout est à découvrir et tout est fascinant! Le soleil qui se reflète sur un objet, le bruit du vent dans les feuilles, le son de sa fourchette qui tombe sur le plancher, une nouille qui craque sous ses doigts, les couleurs qui se mélangent lorsqu’il passe sa main dedans, le rugueux du tapis d’entrée, mais la douceur du tapis de bain. (Je pourrais continuer longtemps)

Pour l’enfant, jouer est essentiel. C’est essentiel et instinctif. Les enfants sont des boules de joie. Ils cherchent naturellement à s’amuser avec tout ce qui leur tombe sous la main. La découverte c’est amusant et si on leur laisse le temps et l’espace, ils le prendront intégralement pour explorer. La preuve, c’est que tout ce qu’ils trouvent devient un jeu; des boites de carton, des bols, des spatules, une poignée de sable, leurs propres mains, etc.

L’enfant a ce qu’il faut intrinsèquement pour découvrir le monde qui l’entoure. Sa curiosité est naturelle et le guidera vers les découvertes qu’il fera dans le plaisir si on lui offre l’environnement adéquat. Le jeu peut être simple ou complexe, intérieur ou extérieur, fini ou global, mais chaque partie d’un moment de jeu permet à l’enfant d’apprendre de nouvelles choses.

Dès sa naissance, c’est à travers le jeu que le petit apprend. Quand il regarde, touche et explore les objets, qu’il les manipule et les porte à sa bouche, il découvre les textures, les formes et les goûts. Plus tard, il commence à se déplacer et stimulera le mouvement. Il apprendra l’effet de ses gestes sur son environnement, le bruit que certains objets font en tombant, que certains roulent et que d’autres glissent. Lorsqu’il joue, vous l’accompagnez et nommez ce qu’il fait, il développera éventuellement son vocabulaire grâce à cela. Plus tard, le jeu devient le lieu parfait pour acquérir de nouvelles connaissances.

En jouant, l’enfant explore toutes sortes de thèmes, observe la nature, fait des liens et comprend mieux le monde dans lequel il évolue.

« C’est par le jeu qu’un jeune enfant entend résonner en lui l’écho de ce qui l’entoure dans son monde à lui. » Deborah MacNamara

    Laisser un commentaire

    Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *