Guide d’idées pour soutenir le développement des enfants avant la maternelle

Par Catherine Venne

Les derniers jours de classe arrivent! Et pour les 5 ans, ce sera leur dernier été en milieu éducatif avant leur entrée à la maternelle! Afin de vous accompagner et de soutenir le développement des enfants d’âge préscolaire, nous vous offrons des idées de jeux et d’activités à faire avec eux cet été!

Jouer est au cœur du développement de l’enfant!

Pour être prêt à son entrée à la maternelle, l’enfant de 5 ans ne doit pas avoir des acquis bien précis. Il doit avant tout être autonome, par exemple s’habiller seul, dire et reconnaître son nom, connaître ses capacités et ses limites, pouvoir se faire comprendre et exprimer ses besoins. L’enfant doit pouvoir entrer en relation avec les autres de manière positive, respecter une consigne et suivre une routine, par exemple. Il doit avant tout être habile avec son corps, pouvoir se déplacer avec ou sans objet, utiliser la finesse de ses doigts pour tenir un crayon et pour attacher son manteau, entre autres.

Évidemment, l’enfant ne pourra pas développer toutes les sphères de son développement en un seul été. Ça se fait sur plusieurs années, à mesure qu’il grandit et évolue. Le but est de le stimuler de manière globale, jusqu’à son entrée à la maternelle, au quotidien, à travers les moments de routine et dans la simplicité!

Saviez-vous que pour être capable d’être précis dans ses mouvements, dans sa motricité fine, l’enfant doit être sollicité au niveau de sa motricité globale? Donc, le but, cet été, est de faire bouger l’enfant, de travailler son tonus musculaire (surtout celui du tronc), son équilibre et ses capacités à être actif et à se déplacer dans l’espace. On profite donc de la belle saison estivale pour aller au parc, lui permettre de nager dans l’eau, de se promener à vélo et de courir dans l’herbe!

Voici quelques idées pour stimuler le développement moteur :

  • Faire un parcours moteur avec les meubles de la maison ou ce que vous avez à l’extérieur
  • Faire une course sur un terrain de soccer ou dans la cour
  • Créer un parcours avec de la craie dans un stationnement pour que l’enfant puisse y rouler à vélo en ayant des défis motivants
  • Visiter la cour de la future école et y jouer
  • Grimper dans un arbre (sous la supervision de l’adulte)
  • Faire une promenade dans le quartier, une randonnée en forêt ou en montagne
  • Faire des jeux de lancers dans la cour, dans la piscine, à la plage (ex: frisbee, ballon, anneaux, fers, poches, ballounes d’eau, etc.)
  • Faire pratiquer l’enfant à utiliser un vélo (si ce n’est pas déjà acquis)
  • Monter et descendre des escaliers (dans la maison, au parc, en promenade, etc.)
  • Marcher ou courir avec un objet dans les mains (ex: chariot, ballon, filet à papillon, coussin, etc.)

Pour aller à l’école, l’enfant aura aussi besoin de développer ses habiletés sociales et affectives. On souhaite qu’il soit capable de se détacher de son parent, de développer de nouveaux liens significatifs avec des adultes et des enfants, qu’il ait une bonne estime de soi et qu’il puisse suivre la vie en groupe.

Voici quelques idées pour stimuler le développement socioaffectif :

  • Mettre l’enfant en contact avec d’autres enfants de son âge (ex: en visite, au parc, sortie à la piscine municipale, etc.)
  • Laisser l’enfant être autonome et faire certaines choses par lui-même
  • Donner des tâches simples et adaptées à l’âge de l’enfant Valoriser les initiatives de l’enfant
  • Laisser l’enfant prendre des risques calculés (qui respectent ses limites développementales et qui sont sans grands risques pour sa sécurité)
  • Nommer les différentes émotions de l’enfant
  • Raconter des histoires et mettre de l’avant les différentes émotions, tout en questionnant l’enfant (ex: «Pourquoi le petit garçon pleure, selon toi?» ou «Qu’est-ce que la loutre aurait pu faire pour éviter que ça arrive?»)
  • Répondre aux besoins de l’enfant en lui faisant vivre des courts moments d’attente

Le fait de vivre en groupe, dans une classe, nous invite à communiquer. Une fois à l’école, on veut que l’enfant puisse interagir avec les adultes et les autres enfants, qu’il soit compris et que ses besoins soient répondus. Pour ce faire, l’enfant doit maîtriser les prémisses du langage, soit recevoir le message, le comprendre et y répondre. Il doit donc connaître, comprendre et utiliser une belle variété de mots.

Voici quelques idées pour stimuler le développement langagier :

  • Chanter des chansons ou comptines simples
  • Donner le bon modèle verbal comme adulte
  • Donner des consignes simples et utiliser des phrases courtes
  • Discuter avec l’enfant à partir des intérêts de ce dernier
  • Poser des questions ouvertes (afin qu’il puisse faire des phrases)
  • Donner 2 choix à l’enfant (ex: Veux-tu une pomme ou une banane?»)
  • Encourager les essais et réussites quand l’enfant prononce un mot ou un son difficile (ex: «Bravo, tu as bien essayé!» ou «Bravo, tu l’as bien dit!»)
  • Commenter ce que vous faites ou ce que l’enfant fait
  • Mettre des livres à sa disposition
  • Raconter des histoires, en inventer ou demander à l’enfant de la raconter (dans ses mots ou en s’inspirant des images)
  • Intégrer de nouveaux mots de vocabulaire, pour enrichir son lexique (ex: intégrer le mot «immense» en parlant d’un arbre)
  • Encourager les jeux d’imitation (ex: taper dans nos mains, dire «Boum boum boum!», taper des pieds)
  • Faire des jeux qui demandent d’attendre son tour (ex: jeux de société, jouer au magasin, etc.)
  • Jouer à des jeux de classement pour valoriser les catégories (ex: formes, couleurs, tailles, animaux, moyens de transport, etc.)
  • Jouer avec les sons, les syllabes et les rimes
  • Regarder un album photos ensemble et jaser de ce qu’on voit, des souvenirs que ça suscite, des personnes qui s’y trouvent, etc.

Aller à l’école demande aussi à l’enfant certaines compétences et habiletés au niveau cognitif. On veut qu’il soit capable d’être attentif quelques minutes, qu’il puisse utiliser ses capacités à réfléchir, à trouver des solutions et à s’éveiller sur le monde qui l’entoure!

Voici quelques idées pour stimuler le développement cognitif :

  • Jouer à faire semblant ou imiter (ex: jouer à la poupée, au garage, au restaurant, etc.)
  • Faire des casse-têtes
  • Construire avec des blocs variés
  • Construire à partir de modèles (ex: Plus Plus, LEGO, etc.)
  • Faire des jeux de règles (ex: jeux de société, lotto, jeu de mémoire, etc.)
  • Nourrir sa curiosité en répondant à ses questions, à lui donnant des outils pour trouver des réponses (ex: livres, sites, sorties éducatives, etc.)
  • Jouer dehors et être en contact avec la nature
  • Jouer à trier des objets et à faire des associations (pour valoriser les catégories, travailler des concepts comme «pareil», «différent», «semblable» par exemple)
  • Faire une chasse aux trésors (ex: objets de la nature, éléments routiers pendant qu’on est en voiture, objets variés dans la maison, etc.)
  • Jouer avec des objets de gradeurs variées qui s’encastrent (ex: arc-en-ciel de Grimm’s, blocs empilables, etc.)

Chaque enfant est différent, se développe à son rythme et a ses forces et défis! Comme adulte, on veut accompagner l’enfant à se développer le plus harmonieusement possible, selon l’individu qu’il est! Comme une plante, grandir demande de l’attention, de réponses aux besoins et de beaucoup d’amour!

L’enfant est le premier agent de son développement et l’adulte devrait l’accompagner dans ses initiatives et ses jeux.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *